1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

19-20 Mai : 24Thlon de l'insa, en étant malade !

Publié par Dominique G. (FRA 074) dans le blog Dominique G. (FRA 074). Nombre de vue: 147

Les 24 Heures de l'Insa en Triathlon. J'avais choisi cette épreuve originale l'an dernier pur me préparer pour l'Embrunman. Çà m'avait beaucoup plu, donc j'y suis retourné !

Une triple course horaire :
Le concept est de boucler les 24 heures en pratiquant les 3 disciplines du triathlon : 4 heures de natation, puis 14 heures de vélo, pour finir par 6 heures de course à pied.
A l'origine, ces 24h de l'Insa, qui existent depuis les années 1970, étaient une épreuve uniquement à vélo. J'y avais participé en catégorie "folklo", lorsque j'étais étudiant ... et pas sportif pour un rond ! Puis s'y est greffé la version 24h course à pied, et plus récemment le 24Thlon.

En étant malade, c'est moins bien !
Moi qui me vantais de n'être jamais malade, je me réveille ce samedi matin tout barbouillé, sans appétit (ce qui ne m'arrive jamais !).
La natation est un calvaire. Je trouve l'eau glacée, je grelote, et je ne peux rien avaler. Je pense alors que je vais être obligé d'arrêter rapidement. Mais, tenace, je tiens les 4 heures, en m'arrêtant très souvent pour essayer de me réchauffer et contenir les crampes que je sens arriver. Normal, je ne bois pas. Je ferai moins de 6 kms, alors que j'en avais fait plus de 7 l'an dernier.

Puis c'est le départ en vélo, c'est déjà moins dur que dans l'eau. J'essaye de boire un peu, mais ça ne passe pas.

Sauvé par le coca et la soupe.
Au ravitaillement, j'arrive enfin à boire un peu de coca, qui remet un peu d'ordre dans mon tube digestif. Puis arrive la soupe au vermicelle, qui permet à la fois de s'hydrater et d'absorber un peu de glucides. Je fais 2 coupures dans la nuit pour dormir en peu dans ma voiture. Je réussis donc à terminer le vélo sans trop souffrir, mais je suis quand-même faiblard. 273 km au compteur, contre plus de 320 l'an dernier, malgré une chute qui m'avait bien retardé...

A 8H00 du matin, on descend de vélo, et c'est parti pour la course à pied.
Finalement j'ai tenu le coup. Il fait chaud et je suis groggy. je réussis quand-même à faire 24 tours, soit plus de 40 km, ce qui me ravit compte tenu de mon état.

Je finis 7ème du triathlon solo, malgré cette saloperie dont j'ignore l'origine, et qui me laissera patraque pendant plus d'une semaine...
Prochain gros objectif la BTR "Pleins Phares".

Pièces jointes:

  • logo.jpg
    logo.jpg
    Taille du fichier:
    49,3 Ko
    Affichages:
    102
  • Eric B. (FRA 025)
  • Frederic B. (FRA 069)
  • Benjamin D. (FRA 038) #3
You need to be logged in to comment