1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

La philosophie et l'ultra, courir c'est défier la mort

Discussion dans 'Lu pour vous / Vu pour vous!' démarrée par Philippe D. (FRA 084), 22 Octobre 2019.

  1. « Quel est l’intérêt de courir pendant autant d’heures, de souffrir, pour finalement revenir au même point ? »
    "La vie c'est un ultra !"
    Il n’y a pas un coureur d’ultra qui n’a pas dû faire face à cette question à l’occasion d’un repas de famille ou d’une discussion entre collègues. De prime abord, la question peut sembler pertinente. Une course comme l’UTMB® vous ramène à votre point de départ, vous fait souffrir et n’a pas d’utilité pratique fondamentale.

    Mais l’individu qui pose cette question, focalisé qu’il est sur la pratique particulière de l’ultra-fond, ne voit pas l’énorme et incroyable parallèle qui devrait lui sauter aux yeux entre la parenthèse que constitue un ultra et celle que constitue la vie dans laquelle lui-même porte un dossard imposé.

    "allez viens je n’ai pas peur"
    La vie c’est un ultra ! ça n’a pas d’utilité pratique fondamentale, c’est parcouru de souffrances (mais pas que) et ça finit comme ça a commencé : par le néant.

    Quelqu’un qui aurait pour but dans la vie d’éviter l’inconfort et de maximiser sa survie mène une existence inévitablement vouée à l’échec. La survie est un projet qui échoue systématiquement.

    Les philosophes parlent de l’absurde. La vie est absurde. Camus expliquera qu’il est possible d’être heureux dans un monde absurde. Comment ? Pas en s’illusionnant sur d’hypothétiques arrières mondes éthérés qui récupéreraient tout à la fin, non. Mais en s’éprouvant comme une force capable de mouvements.

    Parmi mes meilleurs souvenirs d’enfance, il y a les châteaux de sables érigés pour faire face à la marée qui, pourtant, gagne toujours. On le sait que la marée va gagner mais il y a ce moment ou debout sur votre château énorme, pelle en main, vous pouvez regarder la mer en face et lui dire « allez viens je n’ai pas peur » et cette sensation est ce qu’on pourrait appeler une expérience de vie maximale.

    Il y a des gens vivants qui sont déjà morts
    Quand, après 80km et une nuit blanche, au détour d’un virage, vous relancez votre foulée en y mettant les bras et tout le reste du corps, ce que vous ressentez précisément à ce moment-là, s’apparente à un climax dans le petit récit que constitue votre passage sur terre. Pourquoi ? Parce qu’à ce moment précis vous êtes le plus éloigné de la marée inéluctable : la mort. Bien sûr qu’elle viendra vous ramasser au final mais en attendant, vous, vous dansez en lui tendant votre majeur dressé. « Viens me chercher ».

    L’image qui me parle le plus est celle de la gravité. Les philosophes grecs disaient déjà que tout corps tend à l’immobilité. Si vous lancez un caillou en l’air, il va monter, atteindre un maximum mais inévitablement, il finira par tomber puis s’immobiliser. La gravité est la force qui régit le monde. Bouger c’est résister. C’est vain, certes mais c’est révolutionnaire au sens le plus métaphysique du terme.

    Il y a des gens vivants qui sont déjà « morts » tant ils cherchent l’immobilisme préfigurant leur état final. Eviter les frottements, chercher le confort, ne pas se mettre en danger. Cela semble rationnel mais cela ressemble furieusement à la mort.

    Les coureurs d’ultra je les aime pour ça. Rien n’est plus beau que le désir vain de danser jusqu’à l’épuisement des forces. « Et ceux qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique » (Nietzsche)

    Matthieu Peltier.
  2.  
    Serge D. (FRA 018)

    Serge D. (FRA 018)

    Messages :
    6 025
    "J'aime" reçus :
    11 417
    Merci Philippe
    Joli texte . . . . à méditer . . . ;)
  3.  
    Cyrille L. (FRA 022)

    Cyrille L. (FRA 022)

    Messages :
    3 903
    "J'aime" reçus :
    22 176
    Joli texte effectivement ;)
    Philippe D. (FRA 084) aime votre message.
  4.  
    Philippe G. (FRA 066)

    Philippe G. (FRA 066)

    Messages :
    1 688
    "J'aime" reçus :
    12 031
    Nager aussi...... si tu traverses un océan:D
  5.  
    Florence R. (FRA 071)

    Florence R. (FRA 071)

    Messages :
    598
    "J'aime" reçus :
    4 897
  6.  
    ERIC F. (REU 97429)

    ERIC F. (REU 97429)

    Messages :
    801
    "J'aime" reçus :
    11 658
    Bonne philosophie !!!

Partager cette page